• Publié par : Joël BOUSTIE
  • Imprimer cette page

Kaléidoscope

 1875


Constructeur : Maison Jules Duboscq, Ph. Pellin, Paris

Contexte historique


Inventé en 1816 par le physicien écossais David Brewster, le kaléidoscope est un tube offrant une combinaison infinie d’images à partir d’un élément situé entre les deux miroirs du tube.
Désormais considéré comme jouet, son nom provient du grec kalos qui signifie beau ; eidos, image et skopein, regarder. Ainsi, le kaléidoscope devient "l’observateur de belles formes".

 

Descriptif du kaléidoscope

Le kaléidoscope est un tube dans lequel sont placés deux miroirs et des paires de disques translucides aux extrémités. Des fragments de verre colorés sont placés dans le tube. La lumière pénètre par une extrémité du tube et l’observation se fait de l’autre côté.

Par jeux de réflexion sur les miroirs, les fragments de verre sont perçus comme une rosace. L’aspect de la figure change dès que le tube est secoué : les fragments de verre colorés se réarrangent les uns par rapport aux autres afin de créer une nouvelle image.
Cependant, le nombre d’images perçues dépend de l’angle entre les miroirs : plus l’angle est faible, plus le nombre d’images est élevé.

Source: http://physics.kenyon.edu/EarlyApparatus/Optics/Kaleidoscope/Kaleidoscope.html